L humanite a encore du chemin a faire

Publié le par MORTAUXVACHES

Lu ce midi, un article sur la situation en Egypte.

La conduite de certains hommes est complètement abominable. Evidemment, l'Egypte est rentrée dans une forme de chaos organisé mais avons nous vu des hommes agir de la sorte en France? Partout dans le Monde...Qu'en est~il de la notion de respect du a la femme, qui est une mère future après voir été une amoureuse, une amante, une compagne? Evidemment, il serait de bon ton de vérifier les sources d'une presse toujours ou souvent manipulatrice mais malheureusement, cette meme place a déjà été le théatre d'odieuses scènes complètement similaires. Je me vois ému et révolté de penser que des hommes peuvent se conduire comme des chiens...et je ne sais pas quelle est la solution.


Mort aux vaches.


>>> in Liberation

Elles manifestaient précisément pour dénoncer les agressions sexuelles en Egypte. Des femmes manifestant contre le harcèlement sexuel sur la place Tahrir, au Caire, ont été attaquées vendredi soir par un groupe d’hommes qui ont sexuellement agressé plusieurs d’entre elles, ont indiqué des témoins à l’AFP. Quelques dizaines de femmes, accompagnées par des hommes venus les appuyer et les protéger, avaient décidé de se rassembler sur la place pour dénoncer des agressions sexuelles récentes. Au même moment, des milliers d’Egyptiens manifestaient pour exiger la disqualification d’Ahmad Chafiq, dernier Premier Ministre de Hosni Moubarak qui doit affronter le Frère musulman Mohammed Morsi au second tour de l'élection présidentielle la semaine prochaine. Mais alors qu’elles traversaient la place, elles ont été attaquées par des hommes «plutôt jeunes» selon l’une d’elles.

«On marchait en rang et les volontaires qui étaient là pour nous protéger ont formé des cordons autour de nous», a raconté à l’AFP l’une des participantes, qui souhaite rester anonyme. «On avait nettement le sentiment d’une forte hostilité», a-t-elle poursuivi.

«Tout à coup, plein d’hommes se sont rués sur nous. Ca s’est passé très vite. J’ai senti une main ou deux, mais j’ai eu de la chance, un homme m’a extirpée de là très vite. Mais la plupart (des autres femmes) ont été victimes d’attouchements», a-t-elle ajouté. «L’une de mes amies a tenté de trouver refuge dans un magasin proche, mais les hommes qui le tenaient ont baissé le rideau» en la voyant arriver. D’autres ont été poussées contre des grillages et ont subi des attouchements plus prolongés, tandis que les volontaires se battaient avec les agresseurs.

Nombreuses sont les femmes, Egyptiennes ou étrangères, voilées ou non, qui se plaignent d’attouchements ou de remarques obscènes au quotidien dans les lieux publics.

Commenter cet article