Nicolas sarkosy et Alain Jupette en Afrique

Publié le par MORTAUXVACHES

Depuis au moins 150 ans...la FRANCE des droitistes a étranglé l'Afrique.

 

231222.jpg

  Au jour d'aujourd'hui, les franc-macons francais a tour de bras créent des loges maconniques noires afin de laisser les grands groupes Industriels Francais Droitistes controler notemment le trafic des grands ports du continent.

  L'Afrique est un continent d'une richesse incomparable. Seul grand éceuil pour les droitistes en question...ELLE EST PLEINE DE NOIRS !

  Les exactions commises en Afrique par les dirigeants Francais depuis des lustres sont aussi abominables qu'inexcusables. Des premiers négriers de la traite des esclaves jusqu'aux massacres du Rwanda généré par le clergé Belge, des dirigeants Africains corrompus et a Paris une co-allition de droite et de gauche motivée par l'apat du gain...des machettes avaient été apportées par des avion-cargos Francais (Armée Francaise?) afin d'aider une faction (les Tutsis?) a en supprimer une autre.(les Hutus?)

  La C.I.A. (Central Intelligence Agency) par les formes d'espionnage et d'intelligence dont elle dispose a son service a été capable d'etre alertée et savait ce qui se tramait? Des dirigeants américains honnetes auraient-ils eu la bonne et heureuse idée de convoquer l'Elysee et le quai d'Orsay pour les raisonner et pour sauver la vie de 800.000 Africains? ...Parmi eux, des hommes, des femmes, des enfants et des vieillard?

 

Vous connaissez déja la réponse...

--------------------------------------------

 

Je vous invite a aller visiter ce site :


http://rwandarwabanyarwanda.over-blog.com/article-paul-kagame-our-kind-of-guy-pean-est-rejoint-par-beaucoup-de-monde-y-compris-aux-etats-unis-64726562.html

 

ou on y lit ceci...

"Manifestement, le président rwandais Paul Kagamé est lui aussi « Our kind of guy » : également auteur d’un double génocide, à l’instar de Suharto, Kagamé a débarrassé le Rwanda de toute menace sociale ou démocratique avant de l’aligner fermement sur l’Occident, livrant lui aussi le pays aux investisseurs étrangers. Plus tard, et pour plus de profits encore, Kagamé a facilité le pillage des ressources du Zaïre voisin et ouvert des opportunités d’investissement pour ses propres associés et les investisseurs nord-américains ou européens, dans cet immense réservoir de ressources minières d’Afrique centrale rebaptisé République Démocratique du Congo (RDC), en 1979, lors de la Première Guerre du Congo (1996-1998)."

 

Commenter cet article