Les Droits D'auteurs Impayés

Publié le par MORTAUXVACHES

Bjr, Je reviens avec un nouveau post.

Fabrice GIGER, que personne ne connait dans le monde de l'animation
était le propriétaire du studio d'animation basé a Saigon, lequel emploie pres de 140 staff.

GIGER un peu gougnafier...il était aussi le propriétaire de
LES HUMANOIDES ASSOCIéS qui avaient crée le studio vietnamien pour leur futures productions. Dans cette optique, de nombreux européens avaient été employé a diriger une équipe impressionante par le nombre et pouvant rivaliser avec les studios Chinois par exemple.

LES HUMANOS rencontrent de graves problemes car, ils ne payent pas leurs auteurs (BéDés)...GIGER en effet, ne s'acquitte pas des droits d'auteurs...GIGER engouffre des montagnes de pognons...et certainement acculé a de grosses dettes, il se décide a vendre le studio de SAIGON a Marc Du Pontavice (Xilam). Il vend aussi le reste de son business a un repreneur...je ne sais pas.

La plus grosse usine a anim que j'aie jamais vu...c'est LA GAUMONT.

C'est une autre histoire car c'est véritablement un autre monde et le souvenir qu'il me reste de mes deux visites a la Gaumont (jadis)est émouvant.
==========================================================
Dans l'anim, vous créez peut-etre... si notamment vous faites des props ou de la recherche de personnages...est-ce que l'un d'entre vous a eu la sotte idée d'aller dire a un(e) attaché(e) de prod : Mes personnages sont des personnages originaux, je veux pouvoir négocier des droits?

J'aimerai sincerement vous lire si vous avez des histoires a raconter a ce propos. D'ordinaire, une prod va "adapter" (sauf exception).
La manoeuvre est simple...le héros, l'héroine est déja connue du public, les albums se vendent bien, DARGAUX/DUPUIS voit d'un bon oeil l'investissement massif dans une série TV car les retombées enfin les bénéfices peuvent-etre juteux...l'éditeur travaille soit avec son studio, soit avec ARMADA a Saigon par exemple. La boite, elle, doit payer des droits si elle deale avec un auteur BéDé, ou des accords sont enterinés entre l'éditeur papier, l'auteur et le stud.

Si l'auteur est un auteur maison...il est souvent sous-payé. Un deal reste a établir entre le patron et le créa. Si l'auteur apporte un projet lequel potentiellement peut rapporter des thunes...encore une fois...un deal est de rigueur entre le créa et la prod ou le patron du stud.

Le seul poireau que j'ai rencontré de loin et qui avait passé des semaines a écrire et dessiner des perso dans le but de "vendre" les a porté a Marc Du Pontavice, la rumeur dit que...le mec s'est fait avoir! Difficile de savoir...difficile aussi de dealer un truc comme un projet de série puisque cela ne doit pas arriver tous les jours qu'un storyboardeur par exemple demande a voir le grand patron pour lui soumettre un "projet".

A la Fabrique, le futur des employés tient au désir d'un homme et d'un seul (entre 1984 et 1991 admettons) cet homme-la, c'est Laguillonie.

Quand il fait visiter son studio et qu'il "présente" le staff qui bosse en bas...il dit..."voici les p'tites mains de La Fabrique"

C'est sympa Jeff!

Quand il est assis avec une bande d'Européens et qu'il doit décider si oui ou non il va développer un projet en co-prod avec SIRIOL et le stud de Belgique...il trouve le projet mievre, sans consistance, il se leve pret a partir...donc a dire...NON!

Puis il pense, il songe, il réfléchit...il réfléchit a tous ces gens de Montpellier qui bosse ici a St Laurent le Minier, ceux qui sont venus de Paris et ceux qui sont venus spontanément...il se rassoit...il a réfléchi a la chose suivante, si il ne signe pas ce projet, son studio qui tourne au ralenti (quasi 6 mois sur 12) ne procurera aucun boulot a la tribu d'animateurs qui a un peu tiré la langue pendant des mois a attendre un job hypothétique et qui le cas échéant va peut-etre fuir les Cévennes pour se rapatrier ailleurs (I'm a poor lonesome animator)...Jeff signe.

Enfin, la série démarre et Jeff est pris par d'autres projets...quand meme, il se propose...enfin, ca il le savait quasi avant de signer...il se propose donc de dessiner des personnages pour le projet qu'il trouvait un peu neu-neu.

Sur ces perso, IL TOUCHE DES DROITS D'AUTEURS !

Il descend de son bureau, donne quatre gribouillages a un boardeur qui avait eu le malheur de se trouver-la et BOB'S YOUR GAY UNCLE...ca roule Raoul...Le Boss aura assuré un petit pactole sur le dos d'une bande de trublions-artistes qui peut bien revenir travailler le dimanche (C'est pire que le mégastore !) a St Laurent la nuit, le week-end...y'a vraiment rien a faire. En revanche VOUS! Au lay-out, vous etes payé MOINS que l'année précédente car voyez-vous, "nous n'avons eu que deux pré-achats cette année alors que l'an dernier nous en avions eu trois".

Lorsque la série est bouclée, elle, elle est vendue a une myriade de chaines Télé. Une bonne série au bas mot se vend facilement a 12 chaines sinon 30...40...La vie d'une série est éternelle. (Vous non) La panthere rose réapparait ponctuellement...Mr Bean a mon avis sera sur les écrans encore pour une bonne quarantaine d'années...Tintin? Tintin, c'est un merveilleux petit-little earner pour Ellipse car le reporter du petit vingtieme a du au moins faire le tour du monde quelques trentaines de fois.

Un layoutier sur Tintin a de la chance quand il est paye 14.500 ex-Franc franCais par mois. (prochain épisode LA VEUVE HERGé)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article